Mon chien détruit tout : comment l’arrêter ?

Vous laissez votre chien seul, et retrouvez systématiquement la maison sens dessus dessous ? Votre chien est une vraie tornade, même en votre présence ?
Le comportement destructeur du chien est en effet une pathologie assez courante, en particulier chez le chiot dont il fait partie du processus d’apprentissage. Á l’âge adulte, en revanche, il est souvent lié à un mal-être ou un trouble psychologique qu’il convient d’élucider.
Entre rideaux et coussins déchiquetés, encadrements de porte dévorés, pieds de table mâchouillés, et parfois même déjections dans toute la maison, comment réagir face à un chien destructeur ? Comment rééduquer l’animal pour corriger ces comportements sur le long terme ?

Que faire pour arrêter un chien qui détruit tout ?

C’est en général l’une des premières questions que l’on se pose : comment réagir face à cette véritable tornade destructrice ? Comment le faire cesser immédiatement son comportement ? Vous découvrirez après les bons réflexes à adopter face aux destructions. D’abord, étudions ce qu’il ne faut surtout pas faire dans pareille situation.

Placez votre chien dans une pièce isolée

Inutile d’enfermer votre chien sans raison. Non seulement cela ne corrigera pas le problème, mais votre chien ne comprendrait pas et ne fera pas la liaison entre son comportement destructeur et le fait d’être enfermé. Pire encore, il pourrait d’ailleurs développer d’autres troubles comportementaux.
Certes, il est évidemment contre-productif de le laisser continuer. Si vous sortez, placez donc votre chien dans une pièce isolée, comme la salle de bain, ou le garage, et prenez soin d’enlever tous les objets susceptibles d’être détruits. Laissez-lui des jouets et sa gamelle d’eau. Il apprendra ainsi à se satisfaire des ses jouets. Malgré tout, vos sorties ne doivent durer trop longtemps si le chien se retrouve dans une petite superficie. Pensez également à amener son panier pour qu’il puisse se reposer.

un chien dans son panier
Si vous isolez votre chien pendant plusieurs heures, laissez-lui son panier pour qu’il puisse calmer et non, tout détruire.

Ne punissez pas votre chien a posteriori

Entrer dans une colère folle en découvrant à votre retour à la maison le désastre laissé par votre compagnon est absolument contre-productif. Avec une mémoire à court terme relativement peu performante, le chien n’aura aucune idée de pourquoi vous le punissez. Il ne fera surtout pas le lien entre sa destruction d’il y a quelques heures et votre réaction négative au moment de votre retour. Pire encore, il associera votre retour à un déchaînement de colère, et aura peur de vous systématiquement dès que vous rentrez.
Cela vient du fait que le chien ne peut pas associer un événement présent à un événement passé ; il ne comprend le bien du mal qu’en fonction de votre réaction immédiate par rapport à une action de sa part. Inutile, donc, de le punir des heures après. La seule possibilité serait de le prendre sur le fait. Avec l’expérience, vous réussirez à détecter dans le comportement de votre animal (dos rond, regard baissé…) s’il est conscient d’avoir fait une bêtise ou non avant même de commencer à le disputer.

Ne vous mettez pas à ranger et nettoyer devant votre chien

Si vous commencez à ranger devant votre chien, celui-ci assimilera ce moment à une invitation au jeu et se mettra à vouloir jouer avec vous pendant que vous êtes courbé au sol à ramasser les dégâts. Il est préférable que vous isoliez votre chien dans une autre pièce pendant que vous vous attelez au nettoyage. De plus, le fait de tout ranger vous énerve dans un premier temps. Prenez le temps de souffler un peu, de faire quelques activités comme boire un verre d’eau ou vous laver les mains avant de rouvrir le passage au chien. Ce comportement de votre part aura aussi des retombées positives sur l’excitation du chien quand vous arrivez. Il sera plus calme et moins enclin à vous sauter dessus.

Optez pour les solutions du commerce

Corriger un trouble du comportement chez votre chien vous demandera de la patience et du temps, d’autant plus que chaque chien est différent. S’il n’existe évidemment pas de solution « miracle » pour métamorphoser votre compagnon en quelques jours, certains accessoires peuvent vous aider.

  • Le collier apaisant: il s’agit de colliers « anti-stress » qui dégagent des phéromones apaisantes pour le chien et, après quelques semaines, permettent de calmer ses angoisses et le tranquilliser.
  • Le diffuseur de phéromones : sur le même principe que le collier, il existe des diffuseurs de phéromones pour les pièces de votre maison.
  • Les fleurs de Bach : ces solutions naturelles à base de plante agissent sur les chiens stressés, anxieux et jaloux.
  • Les jouets Kong : ces jouets sont très efficaces pour les chiens qui souffrent d’ennui ; ils délivrent une friandise dès que le chien le fait rouler.

LES JOUETS KONG

Des jouets parfaits pour les chiens qui mangent tout. Ils sont suffisamment solides pour ne pas se détruire sous l’effet de leurs mordillements.

un jouet kong très solide

VOIR LE JOUET SUR AMAZON

Comprendre les raisons qui poussent un chien à tout détruire

Un comportement destructeur n’est jamais innocent, et cache bien souvent un mal-être que le chien cherche à exprimer. Il est donc indispensable de passer par la case « Pourquoi ? ». Posez-vous les bonnes questions: votre chien s’est-il toujours comporté ainsi ? Y-a-t-il eu un événement spécifique ayant servi de déclic? Qu’est-ce qui a changé récemment, dans sa vie ou dans la vôtre ?
De nombreuses causes peuvent en effet expliquer un brusque changement de comportement ou alors des destructions durables alors qu’elles devraient s’arrêter après quelques mois.

L’adoption d’un autre animal

Lorsque vous adoptez un autre animal, bien souvent l’attention de toute la famille est naturellement et inconsciemment portée à votre nouveau protégé ; une nouvelle configuration qui peut créer un sentiment d’abandon chez votre chien et se manifester par un comportement destructeur. Comme une façon d’attirer l’attention.

Comment réagir ?

Veillez à faire participer votre « vieux » chien à tous les moments de jeux et éventuelles séances d’éducation avec le nouvel animal. De plus, gardez des moments privilégiés avec lui. Ainsi, vous pouvez l’emmener faire une balade seul. Il conserve ainsi son lien fort avec le maître et souffre moins. Ne surprotégez pas non plus le nouvel arrivant. Il est normal que son jeune âge fasse qu’il soit dominé par l’ancien. C’est un comportement classique dans une meute et permet à chacun de trouver sa place. N’interférez pas trop dans ce processus.

un homme se balade avec son chien en forêt
Qu’il soit seul ou vive avec d’autres compagnons, votre chien a besoin de moments avec son maître pour se sentir épanoui. Prenez du temps pour lui.

L’arrivée d’un enfant

De manière similaire à l’adoption d’un animal, l’arrivée d’un enfant dans la maison occasionne énorme bouleversement. Et au milieu des couches, des biberons, et des pleurs, il se peut que là encore, votre fidèle compagnon se sente quelque peu délaissé et peine à trouver sa place au sein de cette nouvelle configuration familiale.

Comment réagir ?

Avant même l’arrivée de bébé, veillez à préparer votre chien à ce changement qui s’annonce. Une fois l’enfant à la maison, intégrez l’animal à la vie de tous les jours, faîtes-le participer à toutes les activités et caressez-le régulièrement pour lui faire comprendre qu’il n’est pas oublié.
En revanche, ne faîtes pas l’erreur d’ignorer votre chien quand bébé est là, et de vous occuper de lui quand bébé n’est plus présent. L’animal comprendra très vite que la cause de ce rejet vient de l’enfant, et risquera de développer un comportement agressif à son égard. En règle générale, le chien se montre protecteur envers l’enfant et non jaloux si vous trouvez le bon équilibre. Alors, si vous constatez que votre chien détruit tout depuis l’arrivée du bébé, posez-vous les bonnes questions et intervenez.

Le comportement naturel chez le chiot

Il est plutôt courant que le chiot développe un comportement destructeur entre 4 et 12 mois, un âge auquel ses dents de lait et ses gencives ont tendance à le gêner et l’agacer. En conséquence, le jeune chien a tendance à mordiller les pieds de table et autres objets à sa portée.
Cela fait également partie de son processus d’apprentissage et d’exploration de son environnement ; c’est en effet avec la mâchoire qu’il peut appréhender le monde qui l’entoure.

Comment réagir ?

Badigeonnez vos pieds de chaises de moutarde ou autres produits répulsifs et offrez à votre chien un os à mâchouiller. Reprenez-le d’un « non !» ferme quand vous le surprenez en flagrant délit de destruction et tentez de détourner son attention. Réduisez également les possibilités en enlevant des objets trop tentants comme la poubelle. Votre attention doit également être présente quand vous êtes à l’extérieur avec l’animal. Ne laissez pas tout manger ou mordre dehors. Cette prévention réduit les destructions à votre domicile, mais aussi les risques qu’il s’empoisonne dehors.

La solitude et l’ennui

De manière générale, le chien est un animal sociable qui a besoin d’interagir et de s’amuser ; certaines races ont un besoin intense d’activité physique et ne sont pas faites pour rester seules trop longtemps, au risque de développer des angoisses et des frustrations qui se manifestent par un comportement destructeur.

Comment réagir ?

Si vous vous absentez durant de longues heures en journée (plus de 10 heures), pensez à placer votre chien en garderie, ou à engager un promeneur de chien. Offrez-lui également un jouet Kong. Enfin, quand vous rentrez, veillez à passer du temps avec votre compagnon à quatre pattes. D’autres solutions existent comme l’adoption d’un autre chien. Cela est une excellente décision car les deux pourront s’amuser toute la journée (ou plutôt, dormir l’un sur l’autre), mais évidemment, vous aurez de nouveaux troubles avec un deuxième chien à éduquer.

Autres causes extérieures : adoption, déménagement, traumatismes

Certaines causes externes, liées à l’adoption du chien en lui-même ou encore à un déménagement, peuvent être plus difficiles à solutionner, dans la mesure où elles ne dépendent pas entièrement de vous, mais plutôt du chien. Certains individus sont en effet particulièrement réfractaires aux changements, et le moindre petit bouleversement peut parfois provoquer des angoisses, et donc des troubles sévères du comportement.

Comment réagir ?

Respectez votre chien : sachez le laisser en paix quand il en a besoin et donnez-lui de l’attention lorsqu’il vient vers vous. Si le problème persiste et que vous sentez votre animal déprimé, n’hésitez pas à consulter un spécialiste. De plus, le temps est parfois le seul remède. Comme pour un enfant, le chien peut avoir besoin de plusieurs semaines pour encaisser une modification de sa routine.

Un chien qui détruit tout n’est pas une fatalité, mais cela reste difficile à maîtriser puisqu’il le fait en votre absence. Mettez tout en oeuvre pour lui offrir un espace de vie confortable quand vous n’êtes pas là et veillez à assurer une excellente éducation quand vous êtes à la maison. Soyez à la fois l’autorité ferme et cohérente qui lui donne un cadre de vie, mais aussi le protecteur qui lui permet de bien se sentir dans son habitat naturel.

Corrigez également les autres troubles du comportement. Par exemple, une agressivité exacerbée résolue par le collier de dressage donne parfois au chien un caractère plus calme en votre absence, ce qui réduit les bêtises.