Chien peureux : que faire ?

Il arrive parfois que notre ami à quatre pattes se montre anxieux, craintif ou apeuré face à certaines situations, certaines personnes, certains bruits ou encore certains objets. Cette situation peut rapidement vous compliquer la vie à tous les deux, puisque vous devrez sans cesse être à l’écoute de votre chien, faire attention à ne pas lui faire peur, et de plus vous ne pourrez pas l’emmener n’importe où.

En effet, un animal qui a peur peut réagir de plusieurs façons différentes, notamment en se cachant quelque part ou encore en devenant agressif.

Afin de continuer à vivre de la meilleure des manières avec votre chien, voici quelques explications et conseils.

Pourquoi un chien est-il peureux ?

Tout comme vous, votre chien peut se sentir effrayé par quelque chose qu’il ne connait pas, c’est totalement instinctif. Au cours des trois premiers mois de sa vie, un chiot va emmagasiner de nombreuses informations, notamment par rapport au monde qui l’entoure. Dès lors qu’il est habitué à vivre une certaine situation, cela se reflétera sur son attitude future puisqu’il sera déjà habitué. Mais il arrive que cette période ne se déroule pas correctement, et le chiot va alors développer un syndrome de privation sensorielle. Parfois, cela se déroule dès l’élevage et qu’importe l’éducation reçue chez le maître, l’animal développera des peurs anormales.

un chien qui a peur
Les peurs d’un chien prennent souvent naissance dans ses premiers mois et parfois même depuis l’élevage.

Les chiens qui naissent et grandissent durant les trois premiers mois de leur vie dans un chenil ou dans un endroit trop calme ne vont pas s’habituer à la vie extérieure, et par conséquent, le jour où ils vont rencontrer quelque chose d’inhabituel, cela va les stresser et leur faire peur. Tremblements, couinements et autres sont des signes qui prouvent que votre animal ne se sent pas en sécurité. Certains aboient même, montrant tantôt des signes d’agressivité tantôt de grandes craintes.

En faisant grandir un chiot dans un lieu où les bruits sont toujours les mêmes, où les personnes qu’il rencontre sont peut nombreuses et les races côtoyées très restreintes, il va développer une peur de l’inconnu. Le résultat peut vite se faire sentir, dès lors que vous ramènerez votre nouvel ami chez vous, il ira se cacher, sursautera au moindre geste brusque ou au plus petit bruit. Aspirateur, moto, avion, ou encore aluminium et tondeuse à gazon sont des exemples courants, mais il arrive qu’un animal soit peureux lorsqu’il se trouve dans un nouvel environnement comme la ville.

C’est pour toute ces raisons qu’il est vital de faire découvrir le plus de choses possibles à votre chiot dès lors qu’il arrive chez vous ! Même si les deux premiers mois de sa vie se sont déroulés dans un endroit trop calme, il vous reste quelques semaines afin de l’habituer à vivre entouré de nombreux bruits. On peut même rééduquer des chiens plus âgés. Il ne s’agit pas d’un apprentissage simple, mais avec la manière et la patience, tout est possible.

N’oubliez pas qu’un chien qui a peur ou stresse beaucoup ne peut pas être complètement heureux. Pensez à lui !

Comment réagir face à un chien effrayé ?

Votre instinct vous pousse peut-être à vouloir câliner et réconforter votre chien lorsqu’il se montre tétanisé et effrayé par quelque chose. Or, vous allez surtout renforcer chez lui la peur de l’inconnu, puisqu’il associera l’objet à des câlins ! La récompense face à la peur n’est clairement pas une bonne solution, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut crier ou se montrer violent. Sur ce site, nous faisons beaucoup de tests des colliers de dressage. Cependant, pour un chien qui a peur, ce n’est pas une solution idéale.

cavalier king charles qui a peur
Un chien ne doit pas être effrayé par l’inconnu. Son éducation doit donc l’ouvrir à la surprise.

Chercher à pousser votre chien dans ses retranchements de manière brutale augmentera une fois de plus sa peur. En effet, il va calquer ses réactions sur votre comportement, si vous vous agitez ou agissez de manière désordonnée, il va se mettre à croire qu’il est normal d’avoir peur.

Le mieux est de rester calme, confiant, voire même d’ignorer totalement la source du problème. Si votre chien sent que vous n’êtes clairement pas indisposé par un bruit, il va calquer ses émotions sur les vôtres et même s’il continue de s’inquiéter, du moins réagira-t-il moins violemment. Vous êtes à la fois son repère et son protecteur, c’est à vous de lui montrer le bon exemple. Par ailleurs, vous pouvez essayer de détourner son attention : occupé par autre chose, il se souciera bien moins de ce qui a pu lui faire peur.

Comment conjurer les peurs de votre chien ?

C’est un travail de longue haleine qui vous attend afin de rendre votre chien plus apte à se déplacer dans différents environnements. La désensibilisation est la meilleure solution.

S’il souffre d’une peur dirigée vers un objet en particulier, il va falloir faire en sorte que cette objet intègre le quotidien de votre animal. Pour commencer, vous pouvez placer cet objet dans un endroit de la maison ou votre chien se sent à l’aise, afin de lui prouver que rien ne va lui arriver. En jouant à côté de cet objet, vous allez faire en sorte qu’il associe amusement avec l’objet de ses peurs.

Si l’objet en question fait du bruit, il va falloir y aller progressivement. Commencez par le faire jouer près de l’objet éteint, puis faites en sorte de diffuser ce bruit de manière régulière tout en occupant son attention. Offrir des récompenses à chaque étape réussi se révèle très utile. Au final, il faut que votre chien soit capable de jouer à côté de l’objet bruyant sans que cela ne l’effraie.

Si le bruit effrayant n’est pas régulier, comme le tonnerre, ou une moto qui passe sur la route, vous pouvez vous procurer un CD qui diffuse différents bruits. En associant bruit et récompense, vous obtiendrez encore fois des résultats satisfaisants, en y allant toutefois progressivement sur le son !

En ce qui concerne la peur des personnes ou des autres animaux, il va falloir que vous ameniez progressivement votre animal à rencontrer du monde. D’abord dans un endroit qu’il connait bien, puis en vous éloignant progressivement de son territoire. Plutôt qu’une laisse, mettez-lui un bon harnais afin qu’il se sente protégé et ne se fasse pas mal au coup s’il part en courant.

Enfin, il faut tout de même noter que certains symptômes sont plus importants que d’autres, et donc plus compliqués à traiter. Si votre chien est déjà âgé de quelques années et que sa peur est tenace, des suites de mauvais traitements par exemple, il faudrait peut-être vous diriger vers un professionnel du comportement canin. Une peur trop importante peut entraîner à la longue des troubles plus ou moins graves.